recevoir notre newsletter  
  • Subcribe to Our RSS Feed

Préparation et normes des fichiers

NOM DES FICHIERS
 

– Nous acceptons les noms de fichiers jusqu’à 255 caractères. Cependant nous vous recommandons de ne pas abuser de cette fonctionnalité car elle peut générer des erreurs de relecture préjudiciable au bon déroulement du traitement de votre commande.
 
– Les fichiers ne doivent pas contenir de caractères spéciaux (*,$,/,#,@,%,etc…). Evitez également les caractères accentués qui parfois se transforme en caractères spéciaux. Seuls les tirets ‘–‘ et ‘_‘ sont autorisés. Les extensions sont obligatoires (.jpg, .tif, .pdf).
 
– Notre convention de nom est la suivante : (Dimensions exprimées en mm.)
exemple : NomDuClient_LargeurXHauteur_supportD’impression_Quantité_NomDuFichier.pdf
soit : Picto_600x800_vinyle_10EX_affiche2013.pdf

 

TYPES DE FICHIERS ACCEPTÉS
 

Format des fichiers : PDF (compression JPEG ‘Qualité maximum’)
TIFF (compression LZW)
JPEG (compression ‘Qualité maximum’)

 

Espace de couleur : RVB ( sRGB )
(ni Lab ni couleurs indexées) CMJN ( ISOcoated_v2_eci.icc ou ISOcoated_v2_300_eci.icc )
Niveaux de gris

 

Codage des fichiers : 8 bits
16 bits (poids du fichier ± 2,5 fois plus lourd)

 

Veuillez prendre en compte que pour les impressions d’épreuve de contrôle certifiée, l’espace de couleur n’est disponible qu’en CMJN et que le codage des fichiers ne peut être que fait en 8 bits.

 

TAILLE DES FICHIERS
 

– Si vous souhaitez des marges précises ou des débords matière, vous devez les inclures directement dans le fichier image que vous nous envoyez.
 
– Dans le cas de fichier PDF, nous gérons par défaut le format du visuel visible (TrimBox ou Zone de rognage). Nous gérons la zone de fond perdu (BleedBox ou Zone de fond perdu) si elle est présente.
 
– Dans le cas de fichier (TIFF, JPEG ou PDF) destiné à la prestation Epreuve de contrôle certifiée (Fogra…), merci de préparer vos fichiers à la taille exacte souhaitée à la résolution de 300 dpi, voir la rubrique :
Information spécifique épreuve de contrôle certifié.
 
– Pour les fichiers destinés aux prestations Grand Format Jet d‘Encre, merci de lire la rubrique :
Information spécifique impression grand format.

 

RÉSOLUTION ET POIDS DES FICHIERS
 

– Nous vous recommandons de préparer vos fichiers à la taille exacte du tirage souhaité et de les adapter à la résolution de l’imageur/imprimante souhaité. Pour les grands formats, vous pouvez dimensionner vos fichiers, de façon homothétique, aux coefficients suivants : 1/2 (demi), 1/3 (tiers), 1/4 (quart), 1/10 (dixième)
 
Attention : Lorsque votre fichier sera agrandi (pour l’impression) au format fini, la résolution devra correspondre au tableau ci-dessous.
 
Conseil : Si votre visuel n’est pas destinée à être regardée de très près, la résolution de votre fichier peut être descendu à 72dpi au format visible (Format visible : Format fini du visuel découpé et/ou monté dans sa structure).

 

Prestations Résolution en DPI
Tirage Direct Argentique Frontier : 300 dpi
Tirage Direct Argentique Lambda : 200 OU 400 dpi
Tirage Direct Jet d’Encre pigmentaire HP Vivera : 300 dpi
Tirage Direct Jet d’Encre pigmentaire Epson Ultrachrome : 300 dpi
Tirage Direct Jet d’Encre Piezo Charbon : 300 dpi
Impression Directe Jet d’Encre (format visible : jusqu’à 1,5m de large) : 150 dpi
Impression Directe Jet d’Encre (format visible: de 1,5m jusqu’à 3,2m de large) : 150 dpi et moins
Impression d’épreuve de contrôle certifiée : 300 dpi

 

ESPACE COULEUR
 

– RVB, CMJN, Niveaux de gris (ni Lab ni Couleurs Indexées). Pour l’impression de vos épreuves de contrôles certifiées, nous accéptons seulement le CMJN.
 
– Nous vous recommandons d’utiliser, en prévisualisation ou en conversion, le profil ICC sRVB afin de mieux maîtriser le rendu de vos images.
 

 
– Pensez à garder le profil de votre espace de travail dans votre fichier. Votre fichier sera automatiquement converti depuis cet espace vers le profil du support choisi en mode relatif.
 
– Nous n’imprimons pas les couleurs PANTONE ou RAL directement, une conversion sera donc effectuée vers l’espace CMJN.
 
– Pour garantir une meilleur restitution couleur, vos fichiers devront être accompagnés d’une épreuve couleur contractuelle au standard ISO 12647-7/2007 Fogra39 (ISOcoated_v2). Si l’épreuve couleur contractuelle n’est pas fournie, l’impression sera réalisée selon la calibration en vigueur dans notre atelier et conformes au standard ISO 12647–2 . Si vous le souhaitez, nous pouvons vous faire valider, avant l’impression, vos couleurs et éléments graphiques sous forme de BAT échantillon imprimé sur le support final. Vous pouvez également nous commander une épreuve couleur contractuelle.
 

 

FORMAT DE PAPIER INTERNATIONAUX
 

Format A...Format B...Format C...Format D...Format E...
A0 : 840×1189 mmB0 : 1414×1000 mmC0 : 1297×917 mm
A1 : 594×840 mmB1 : 1000×707 mmC1 : 917×648 mmD1 : 779×545 mm
A2 : 420×594 mmB2 : 707×500 mmC2 : 648×458 mmD2 : 545×385 mm
A3 : 297×420 mmB3 : 500×353 mmC3 : 458×324 mmD3 : 385×272 mmE3 : 560×400 mm
A4 : 210×297 mmB4 : 353×250 mmC4 : 324×229 mmD4 : 272×192 mmE4 : 400×280 mm
A5 : 148×210 mmB5 : 250×176 mmC5 : 229×162 mmD5 : 192×136 mmE5 : 280×200 mm
A6 : 105×148 mmB6 : 176×125 mmC6 : 162×114 mmD6 : 136×96 mmE6 : 200×140 mm
A7 : 74×105 mmB7 : 125×88 mmC7 : 114×81 mmD7 : 96×68 mm
A8 : 52×74 mmB8 : 88×62 mmC8 : 81×57 mm
A9 : 37×52 mmB9 : 62×44 mmC9 : 57×40 mm
A10 : 26×37 mmB10 : 44×31 mmC10 : 40×28 mm

Format ISO 216

alt=
alt=
alt=

extrait : http://fr.wikipedia.org/wiki/ISO_216

 

DIMENSIONS SPÉCIFIQUES DES TIRAGES PHOTOS JUSQU'AU FORMAT 25x38 cm
 

Papier 102 (Brillant) Papier 152 (Brillant ou Satiné) Papier 178 (Brillant ou Satiné)
6×9 cm : 60×90 mm 13×13 cm : 130×130 mm 12×18 cm : 118×178 mm
10×10 cm : 102×102 mm 13×19 cm : 130×195 mm 13×18 cm : 130×178 mm
10×15 cm : 102×152 mm 15×10 cm : 152×102 mm 16×24 cm : 160×240 mm
10×17 cm (aps) : 102×178 mm 15×15 cm : 152×152 mm 18×18 cm : 178×178 mm
10×25 cm (panoramique) : 102×254 mm 15×21 cm : 152×210 mm 18×24 cm : 178×240 mm
15×23 cm : 152×230 mm 18×27 cm : 178×270 mm

 

Papier 210 (Brillant) Papier 254 (Brillant ou Satiné)
20×30 cm : 200×300 mm 25×25 cm : 254×254 mm
21×21 cm : 210×210 mm 25×30 cm : 254×300 mm
21×29,7 cm : 210×297 mm 25×32 cm : 254×320 mm
21×30 cm : 210×300 mm 25×36 cm : 254×360 mm
21×31 cm : 210×300 mm 25×38 cm : 254×380 mm

 

 

INFORMATION SPÉCIFIQUE IMPRESSION GRAND FORMAT
 

– La particularité de l’impression grand format se situe essentiellement dans la diversité des finitions et dispositifs d’accroche ou de technique de pose.
 
– Afin de bien se comprendre, il est important de parler le même langage.
 

RAPPEL DU VOCABULAIRE UTILISÉ :


  • Format visible : Format visible du visuel après découpe et/ou monté dans sa structure (dans la presse c’est le format plein papier ou rogné).
  • Format hors tout : Format intégrant tous les débords, repères et ajouts de matière nécessaires à la finition et/ou au montage.
  • Format utile : En presse, espace utilisable à l’intérieur des marges.
 

SCHÉMA : Format utile, hors tout, fonds perdus (débords)
 

 

  • Finition œillets en périphérie : Préparez votre fichier au format hors tout, sachant que les oeillets sont posés dans une marge de 30 à 50 mm autour de la bâche. Ne pas mettre de puces ou indications de positionnement, nous les gérons lors de la préparation avant impression.
  • Préparez votre fichier au format hors tout, sachant que les oeillets sont posés dans une marge de 30 à 50 mm autour de la bâche. Ne pas mettre de puces ou indications de positionnement, nous les gérons lors de la préparation avant impression.
 

SCHÉMA : œillets sans ourlets
 

 

SCHÉMA : œillets avec ourlets de renfort

 

INFORMATION SPÉCIFIQUE ÉPREUVE DE CONTRÔLE CERTIFIÉE
 

– L’épreuve de contrôle certifié est une simulation de l’impression finale d’après les éléments finalisés par vos soins.
 
– Cette épreuve doit vous permettre de vérifier la conformité de la mise en page, des textes, des images (colorimétrie en particulier) pour être une référence auprès de vos clients et/ou de vos prestataires d’impression (Imprimerie offset, rotative, sérigraphie,..). L’épreuve de contrôle certifié a une valeur contractuelle, elle est donc un élément clef de la chaine graphique.
 
– Nous vous garantissons le respect des conditions d’impression établit par une norme international ISO, tel que la norme FOGRA 39 (ISO 12.647-2).
 
– PICTO Toulouse a obtenu son agrément auprès de l’organisme de certification Européen FOGRA.
voir la page de nos certifications
 
Important : nous ne faisons aucune modification sur votre fichier original pour vous assurer que le résultat correspond exactement à votre fichier envoyé sur notre plate forme. Nous sommes le garant des conditions d’impression, vous êtes le garant de la qualité de vos fichiers.
 

Le support est coupé au format contenant votre visuel accompagné de :

  • La gamme de contrôle MediaWedge 3.0.
  • L’étiquette présentant les résultats de la mesure de la gamme de contrôle.
  • Nom du prestataire, nom du fichier source, date et heure de l’impression.

 

INFORMATION SPÉCIFIQUE POUR LE FORMAT DE FICHIER PDF
 

– Nous acceptons tous types de PDF, mono ou multipages, en provenance des applications graphiques, des RIP graphiques ou des applications bureautiques. Ces PDF doivent être destinés uniquement à l’impression.
 
– De nombreuses applications graphiques ou bureautiques disposent de la fonction type « Export vers PDF ». Selon l’application, cette fonction dispose de plus ou moins d’options regroupées sous la forme de ‘paramètres prédéfinis’. Par défaut, nous vous recommandons d’utiliser les paramètres prédéfinis indiquant la création d’un PDF haute qualité ou haute résolution. Votre PDF doit en effet contenir le maximum d’informations : image en haute résolution et la totalité des polices de caractères utilisées pour le texte.
 
– Ci-dessous vous trouverez nos paramètres prédéfinis PDF que nous avons validé pour l’ensemble des impressions faites dans notre atelier.

 

 

LOGOS PICTO TOULOUSE
 

Téléchargez notre logo, vectoriel, en cliquant sur l’image correspondante à vos besoins.

 

GLOSSAIRE PHOTOGRAPHIQUE
 

Aberration chromatique :
Défaut optique qui se traduit sur l´image par des bandes colorées visibles autour des zones de fort contraste.

Aberration sphérique :
Défaut de netteté affectant les bords d´une photo du à ce que les rayons lumineux ne convergent pas sur le même plan que ceux passant par le centre.

AF :
C’est l’auto focus. Mise au point automatique.

APN :
Appareil photo numérique.

Argentique :
Désigne un équipement traditionnel utilisant un film. On emploie aussi le terme analogique.

Arrière-plan :
Espace qui s’étend derrière le sujet principal. Selon l’ouverture de l’objectif et la position du sujet, cet arrière-plan sera net ou flou.

Artefact :
Perturbation artificielle dans une photographie numérique. Il survient à l’enregistrement d’une image en JPEG ou à son ré-échantillonnage.

Astigmatisme :
Lorsque les lignes verticales et les lignes horizontales se forment sur des plans différents (au lieu d´être confondus), on parle d´astigmastisme (c´est le même phénomène que pour un oeil humain).

Avant-plan (premier-plan) :
Partie du champ située entre l´objectif et le sujet principal.

Balance des blancs :
C’est un dispositif assurant l´équilibre des couleurs en fonction de la lumière éclairant la scène afin d’éviter toute dominante colorimétrique. Avec votre appareil numérique, il vous suffit de viser une feuille blanche pour l´étalonner…

Basse lumière :
Dans une image cela représente les zones les plus foncées (ombre). Appelé également 3/4 de tons dans une courbe de calibration (Photoshop).

Blanc de référence :
Certains appareils permettent de mémoriser un blanc de référence afin de réaliser l´équilibre dans le niveau des composantes chromatiques d´une image. il vous suffit de prendre en photo une feuille blanche et d’utiliser cette dernière pour étalonner les blancs ambients.

Bracketing d’exposition :
Le bracketing est un procédé consistant à prendre une série d´une même photo avec différentes valeurs d´exposition (sous-exposition, exposition normale, sur-exposition) afin d´en trouver la meilleure.

Bridge :
Appareil photo numérique à objectif non interchangeable et techniquement plus avancés que les compacts (modes priorité vitesse/ouverture, utilisation manuelle possible, objectifs de meilleure qualité, etc.)

Bruit :
Phénomène apparaissant sur une photo numérique sous la forme d´une répartition régulière ou aléatoire de pixels superposés à l´image. Son intensité dépend de plusieurs paramètres (sensibilité, luminosité, température, taille des photosites du capteur…).

Capteur CCD :
Dispositif à transfert de charge. Le CCD (Charged Coupled Device) est une minuscule cellule photo rendue plus sensible grâce à une charge électrique. Les CCD sont utilisés en un ensemble dense pour les scanners et appareils numériques de basse et moyenne résolutions.

Capteur Cmos :
Les capteurs Cmos sont plus récents que les capteur CDD présentant l´avantage de moins consommer mais avec une lecture plus lente. De plus, il est possible d´y intégrer des circuits de traitement de l´image.

Collimateur :
Le collimateur détermine la zone de l´image sur laquelle la distance de mise au point est réglée.

Contre-champ :
Prise de vue effectuée selon une direction opposée à la prise de vue précédente.

Contre-jour :
Le contre-jour désigne une source de lumière importante qui se trouve derrière le sujet à photographier.

Contre-plongée :
Prise de vue dirigée de bas en haut.

Coussinet :
La distorsion géométrique d´une image se traduit par des bords incurvés vers l´intérieur liée à la position du diaphragme par rapport à la lentille. La distorsion en coussinet donne une concavité car le diaphragme est placé derrière la lentille.

Délais de latence :
Délais entre l´instant où le déclencheur est enfoncé et celui où la photo est prise. Ce délais est dû à la réactivité des systèmes de mise au point et à la vitesse électronique de gestion du capteur. Plus ou moins lent sur les appareils numériques compacts instantanée sur des reflex.

Diaphragme :
Dispositif mécanique centré sur l’axe optique, comportant une ouverture centrale généralement réglable. Il permet de limiter le nombre de rayons du faisceau lumineux qui arrivent sur l’émulsion ou le capteur.

Diffraction :
Lorsque des rayons lumineux passent à proximité d´une surface opaque, ils ont tendance à se disperser.

Dispersion :
Modification de la direction des rayons lumineux à la suite d´interactions avec des particules de matière.

Distance focale :
Distance exprimée en millimètre entre le centre optique d´un objectif et la surface sensible touchée par les rayons lumineux que reflète un sujet.

Distance hyperfocale :
Distance de l´objet le plus proche dans une scène et suffisamment net lorsque la mise au point est faite sur l´infini.

Distorsion :
La distorsion est un défaut dû à l´objectif et qui donne à la photo un effet de sphérisation.

Exif :
Exchangeable image file format. Informations techniques, sur l´appareil photo et la prise de vue, enregistrés dans l’images (boitier, objectif, ouverture, vitesse…)

Exposition :
Quantité de lumière qui traverse l´objectif et atteint le capteur (CDD) pendant le temps de pose, autrement dit le temps de pose ou encore la durée d´exposition.

Fill-in :
Utilisation du flash en plein jour face au soleil afin d’équilibrer la lumière artificielle et la lumière naturelle. Cette technique permet notamment de déboucher les ombres.

Focale (distance) :
La distance focale est exprimée en mm. Il s’agit de la distance séparant le plan de la pellicule ou du capteur du centre optique de l’objectif, réglé sur l’infini. La distance focale est de 50 mm pour un objectif normal en format 24×36 mm, une valeur de focale inferieur à 40mm correspond à un objectif grand angulaire alors qu’une grande valeur de focale (superieur à 70mm) correspond à un téléobjectif.

Gamma :
Le gamma est la mesure du contraste d’une image (dans les niveaux de gris moyens).

Histogramme :
Un histogramme est l’électrocardiogramme d’une image numérique qui permet de voir la quantité d’information en fonction du niveau de densité et de vérifier si l’image présente des détails dans les ombres et dans les hautes lumières.

Hybride (appareil photo) :
Appareil photo numérique à objectifs interchangeables.

Interpolation :
L’interpolation est une méthode pour augmenter artificiellement la définition d’une image grace à un logiciel. Après avoir comparé les pixels voisins (2,4,8 ou plus), l’application insère un nouveau pixel de couleur similaire entre ceux-ci.

ISO :
International Standards Organisation. C’est l’unité de mesure pour la sensibilité du film ou du capteur (en photographie numérique). Plus la valeur est élevé, plus le capteur est sensible…

Lumière Incidente :
On parle de lumière incidente lorsque celle ci vient directement de la source lumineuse (à l’inverse d’une lumière réfléchie).

Lumière réfléchie :
La lumière réfléchie est une lumière renvoyée par le sujet. C’est cette lumière qui impressionne la pellicule ou le capteur.

MAP :
Mise au point.

MF :
C’est la contraction de « Manual Focus », c’est à dire la mise au point manuelle, par le photographe.

Mode A ou Av :
Le mode A (ou Av) est un mode de réglage automatique à priorité ouverture.

Mode M :
Le mode M est le mode manuel de réglage.

Mode Macro :
Le mode macro sélectionne une petite ouverture de diaphragme afin d’obtenir une profondeur de champ suffisante.

Mode P :
Le mode P est le mode de réglage d’exposition tout automatique.

Mode S ou Tv :
Le mode S (ou Tv) est un mode de réglage automatique à priorité vitesse.

Moyen Format :
Se dit de toute taille de film ou capteur compris entre le « petit format » 35 mm et les plans-films de 9 x 12 cm ou plus, appelé « grand format ».

Nombre-guide ou NG :
Le nombre-guide (NG) est l’unité de mesure pour indiquer la puissance du flash.

Obturateur :
L’obturateur est un mécanisme permettant de controler la durée d’exposition du capteur.

Parallaxe :
Le parallaxe est la différence entre les axes optiques du viseur et de l’objectif qui se traduit par une erreur de cadrage sur la photo.

Photosite :
Le plus petit élément qui réagit à la lumière dans un capteur.

PIM :
Print Image Matching. C’est une technologie developpée par epson pour transmettre des informations à l’imprimante via les métadonnées Exif.

Plage dynamique :
La plage dynamique caractérise l’étendue des tonalités, des zones les plus sombres aux zones les plus claires, que l’appareil est capable de capturer sans perte de détails

Plan focal :
Le plan focal est un plan imaginaire matérialisé par le film ou le capteur sur lequel l’objectif forme une image nette (lorsque la mise au point est effectuée).

Point focal :
Le point focal est situé sur l’axe optique d’un objectif, là où convergent tous les rayons lumineux.

Priorité vitesse – priorité diaphragme :
La priorité est un type d’automatisme d’exposition où le photographe n’à besoin de préciser qu’un élément (vitesse ou diaphragme) et l’appareil photo se charche de calculer automatiquement l’autre paramètre.

Profondeur de champ :
La profondeur de champ désigne la zone de netteté autour de la distance de mise au point, répartie pour un tiers en avant de cette valeur et pour deux tiers en arrière.

Profondeur de couleur :
La profondeur de couleur est le nombre de bits associés à chaque couleur primaire d’un pixel. Cette valeur reflète le nombre de couleurs ou de niveaux de gris d’une image :
32 bits = 1,07 milliards de couleurs
24 bits = 16,7 millions de couleurs
16 bits = 65 536 couleurs
8 bits = 256 couleurs
La profondeur de couleur est également appelée profondeur d’analyse ou résolution de pixels.

PTP :
Photo Transfert Protocol .C’est un protocole de communication qui organise le transfert bidirectionnel d’images entre un appareil photo numérique et un ordinateur. Il est même possible de piloter l’appareil par le micro. Ce protocole est supporté par Windows XP et MacOS X.

RAW :
Le RAW est un format de fichier qui contient les données du système d’acquisition sans traitement spécial. Ces données constituent une sorte de « négatif numérique » qui doit être converti dans un format de fichier standard à l’aide d’un logiciel.
.
Reflex :
Un reflex est un appareil Photo dont l’objectif est directement relié au viseur par un jeu de miroir. C’est le système le plus performant et la visée la plus fiable.

Sous-exposition :
La sous-exposition est une exposition insuffisante qui se traduit par des zones trop sombres dans l’image.

Surexposition :
La surexposition est une exposition trop longue qui se traduit par un rendu trop clair et qui peut supprimer certains détails importants de l’image.

Synchro X :
La synchor X est la vitesse maximum à laquelle il est possible de prendre une photo au flash.

Temps de pose :
Le temps de pose est la durée nécessaire pour qu’une surface sensible (film ou capteur) soit correctement exposée par la lumière, autrement dit c’est la vitesse d’obturation, c’est à dire le temps pendant lequel l’obturateur est ouvert.

TWAIN :
Technology Without An Interesting Name. Cette norme correspond aux pilotes de périphériques destinés à l’aquisition d’images.

Vignettage :
Le vignettage est propre au zoom en position longue focale et à grande ouverture : la lumière est répartie inégalement et le phénomène se traduit par une réduction progressive de la luminosité du centre vers l’exterieur de l’image.

WB-auto :
White Balance Automatique. C’est le réglage automatique de la balance des blancs, c’est à dire de la colorimétrie en fonction de la source lumineuse.

 

Aide à la rédaction de ce glossaire :
http://www.absolut-photo.com – http://www.parlonsphoto.com – http://fr.wikipedia.org

 

GLOSSAIRE PRÉPRESSE - PAO
 

Amalgame (amalgamer) :
Tirage ou impression simultané, sur un même support, de visuels différents dans un même mode couleur RVB ou CMJN.

Aplat :
Impression de teinte unie sans dégradé et sans trame.

Benday :
Décomposition, au plus proche, d’une couleur pantone en couleur quadrichromie définis en pourcentages de couleurs primaires.

Benday :
Décomposition, au plus proche, d’une couleur pantone en couleur quadrichromie définis en pourcentages de couleurs primaires.

Bitmap :
Image en noir et blanc sans nuances de gris.

Bon à tirer (BAT) :
Accord du client, sur l’ensemble d’une épreuve couleur numérique certifiée, pour le lancement de l’impression définitive et, dégageant la responsabilité de l’imprimeur…

Bords perdus ou fond perdu:
Lorsque l’impression est prévue jusqu’au bord du papier, il est impératif de laisser déborder sa composition de 5 mm. Les Bords Perdus sont nécessaires pour la bonne coupe de vos imprimés.

CMJN :
Abréviation de Cyan, Magenta, Jaune et Noir. Ces 3 couleurs primaires et le noir (quadrichromie) sont utilisés en imprimerie. Ce sont les couleurs primaires soustractives.

Copyright :
Applicable dans les pays Anglo-saxons, il ne remplace pas le droit d’auteur. Il se limite à la stricte sphère de l’oeuvre, sans considérer d’attribut moral à l’auteur, sauf sa paternité. Il donne plus d’importance aux droits patrimoniaux qu’aux droits moraux, et accorde l’exclusivité à l’ayant-droit d’exercer ou d’accorder à des tiers : la reproduction de l’oeuvre, la préparation des travaux dérivés de l’oeuvre, la distribution de copies de l’oeuvre, sa représentation publique.
N.B. Cet article n’est pas exhaustif. Ne vous contentez pas des informations juridiques mentionnées ci-dessus, mais renseignez-vous plus en détail.

Courbes de Bézier :
Ce sont des courbes mathématiques polynômiales utilisées notamment en informatique. Décrites pour la première fois en 1963 par l’ingénieur Pierre…

Défonce ou réserve :
Texte ou image laissés en blanc dans une surface imprimée.

DPI :
Abréviation de Dot per Inch qui se traduit par pixels (points) par pouce. Un pouce est égal à 2,54 cm. Plus il y a de pixels par pouce plus la définition de l’image est grande.

Homothétie :
Agrandissement ou réduction proportionnel d’un élément.

Laize :
Largeur d’un bobine d’adhésif ou de papier.

Quadrichromie :
La quadrichromie est un procédé d’impression qui utilise les 3 couleurs primaires (cyan, magenta, jaune) et le noir. La plupart des documents imprimés sont réalisés par ce procédé.

Rainage :
Permet de plier un support plus ou moins souple sans risque de cassure.

RIP :
Appareil intermédiaire entre l’ordinateur et l’imprimante.

RVB ou RGB:
Abréviation de Rouge, Vert, Bleu. Couleurs primaires additives utilisées pour les écrans d’ordinateur, les téléviseurs et les scanners (ou toute autre source lumineuse). Les images, à destination de tirages photos, sont systématiquement scannées en LAB ou RVB puis exposées par un agrandisseur sur du papier photosensible ou converties en CMJN pour l’impression numérique.

Tons directs :
Contrairement à l’impression en quadrichromie, l’encre utilisée pour l’impression en tons directs, n’est pas composée des trois couleurs primaire et du noir. La couleur (Pantone) est directement utilisée sur le support papier.

Traits de coupe :
Repères prévus pour la coupe au massicot.

 

Aide à la rédaction de ce glossaire :
http://www.couleurs-montagne.com – http://www.lalogotheque.com